Basilique du Sacré-Cœur, tout un symbole parisien !

La Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre à Paris, comme on appelle cet important temple, est l’une des églises les plus renommées de la capitale parisienne. Sa situation privilégiée au sommet de la colline Montmartre offre une vue imprenable sur la ville, jusqu’à la Tour Eiffel. Son dôme est le point le plus élevé de la ville derrière la tour. Les jardins en pente au pied du Sacré Cœur à Paris sont l’une des images les plus reconnaissables de la Ville Lumière Elle trouve son origine dans la foi de deux citoyens, Alexandre Legentil et Rohault de Fleury, qui se sont engagés à construire un temple dédié au Sacré-Cœur de Jésus s’il intervenait pour que la ville ne soit pas envahie par l’armée ennemie pendant la guerre franco-prussienne à la fin du XIXe siècle. Et bien que les troupes prussiennes aient soumis la ville à un long siège qui a causé de nombreuses morts de faim, elle ne s’est finalement pas rendue et l’église a commencé à être construite à l’instigation de l’archevêque Guibert de Paris en 1875.

Après près de 40 ans de construction, le résultat est un bâtiment de grandes proportions : 83 mètres de hauteur et de longueur, et 35 mètres de largeur. La Première Guerre mondiale a repoussé sa consécration jusqu’à la fin de la guerre, et lorsqu’elle a finalement eu lieu en 1919, elle a été dédiée aux 58 000 âmes qui sont mortes pendant la guerre qui a conduit à sa construction.

Le Sacré-Cœur et son passé

Mais le passé religieux du « Mont des Martyrs », Montmartre, où se trouve le Sacré-Cœur, remonte à l’époque romaine. On sait qu’il existait ici deux temples dédiés aux dieux Mars et Mercure. Des siècles plus tard, il y avait une abbaye qui a été en service du milieu du 12ème siècle jusqu’au moment où sa dernière abbesse a été guillotinée pendant la Révolution française.

L’importance que ce site a toujours eue est attestée par les illustres visiteurs qu’il a reçus au cours de l’histoire : saint Thomas d’Aquin, Jeanne d’Arc, saint Ignace de Loyola ou, plus récemment, le pape Jean-Paul II.

Dans le style néo-roman-byzantin, de petites offrandes ont été recueillies en de nombreux endroits pour payer sa construction, et elles sont rappelées par des inscriptions gravées sur les murs de la basilique.

Profitez du fait que vous êtes dans la région pour visiter le quartier bohème de Montmartre et notre top 3 des musées de Paris à voir.

Comment s’y rendre ?

35 Rue du Chevalier de la Barre

En métro, stations « Anvers » (ligne 2) et « Abbesses » (ligne 12)

Le funiculaire de Montmartre vous évitera les quelque 200 étapes nécessaires pour rejoindre l’entrée de la base.

Quelle période ?

La basilique est ouverte tous les jours entre 18h00 et 22h30. (bien que la dernière entrée se fasse 15 minutes avant l’heure de fermeture). Le dôme est ouvert de 8h30 à 20h00 de mai à septembre, et de 9h00 à 17h00 le reste de l’année. L’accès est gratuit, bien que le dôme et la crypte aient un coût supplémentaire, et restent fermés du 1er au 15 janvier.

Profitez de votre séjour à paris pour gouter les spécialités gastronomiques françaises.

Laisser un commentaire