L’Arc de Triomphe à Paris, pourquoi et comment le visiter ?

C’est l’un des monuments les plus célèbres au monde et l’un des plus importants de Paris. Il a été construit sur ordre de Napoléon pour commémorer la Grande Armée après la victoire de la bataille d’Austerlitz.

Le Symbole français !

Sa construction colossale, haute de 50 mètres et large de 45 mètres, a été agrandie 30 ans dans le temps, de 1806 à 1836. Il a été inauguré par le roi Louis-Philippe en l’honneur des armées de la Révolution et de l’Empire français. Il est situé sur la place de l’Etoile, ainsi appelée en raison des douze avenues qui y convergent, chacune formant un sommet de l’étoile dessinée autour de l’Arche, parmi lesquelles se trouvent les célèbres Champs Elysées. À cette époque, la place qu’il occupe est vide et de nombreuses idées ont été proposées pour occuper une telle place centrale ; des idées aussi folles que de placer un grand éléphant géant avec un théâtre et une salle de danse. Mais c’est Napoléon, qui revient triomphalement à Paris de sa dernière bataille et décide de commémorer son « Armée Invincible » et leur promet de rentrer chez eux sous les Arches de Triomphe. Pour sa réalisation, ses créateurs, Jean Arnaud Raymond et Jean Chalgrin, se sont penchés sur l’Arc de Titus que l’on trouve à Rome.

Que représente L’Arc de Triomphe ?

Il est constitué de quatre piliers et de quatre valeurs représentant les forces armées françaises, à savoir Le Triomphe de 1810 ; La Résistance de 1814 ; La Paix de 1815 et le plus célèbre d’entre eux, le Départ des Volontaires ou Marseillaise de 1972. Sur leurs visages intérieurs sont inscrits les noms des batailles et 660 noms de généraux, officiers et maréchaux qui ont combattu pour la France. Les murs extérieurs sont gravés des noms des révolutionnaires de l’époque et des batailles gagnées par Napoléon. Les noms qui sont soulignés correspondent à ceux qui sont morts au combat.

L’Architecture de Triomphe

Au pied de l’arche, on trouve la célèbre Tombe du Soldat inconnu de la Première Guerre mondiale. Ici, une flamme semble toujours vivante grâce aux associations d’anciens combattants et de descendants. On peut y lire l’inscription suivante : « Ici repose un soldat français mort pour la Patrie 1914-1918 ». (ici repose un soldat français mort pour la Patrie). Pour commémorer la signature du traité de paix entre la France et l’Allemagne en 1918, chaque 11 novembre, des manifestations différentes sont organisées pour les héros anonymes à l’Arc de Triomphe.

À l’intérieur, un musée explique comment il a été construit, commémorant ainsi les histoires de lutte, de victoire et de liberté que raconte son architecture. En payant le droit d’entrée, vous avez également accès au toit, où la vue sur Paris vous laissera sans voix. Pour y arriver, vous pouvez monter 300 marches ou prendre l’ascenseur. Si la journée est claire, vous pouvez admirer la Tour Eiffel, la Place de la Concorde, la Basilique du Sacré-Cœur et même le Musée du Louvre.

C’est le lieu choisi pour de grands événements, comme la veillée mortuaire de l’écrivain Victor Hugo, où l’armée française a fait ses adieux à la Première et à la Seconde Guerre mondiale, et où se sont déroulées diverses manifestations.

C’est une icône unique de Paris et de l’histoire vivante pour ceux qui la visitent chaque jour. Sans aucun doute, ce monument donne une touche unique à la ville et les vues que l’on peut avoir de ses hauteurs seront l’une des plus belles images que vous prendrez de la Ville Lumière.

Comment s’y rendre ?

Au même titre que la basilique Sacré-coeur ou le Château de Versailles, l’arc de triomphe est un incontournable de Paris .

Métro : Charles de Gaulle – Etoile, lignes 1, 2 et 6 ;

RER : Charles de Gaulle – Etoile, ligne A ;

Bus : lignes 22, 30, 31, 52, 73 et 92.

Heures de visite :

Ouvert tous les jours.

Du 1er avril au 30 septembre : 10h00 à 23h00

Du 1er octobre au 31 mars : 10h00 à 22h30

Fermé : 1er janvier, 1er mai, 8 mai, 14 juillet, 11 novembre et 25 décembre.

Laisser un commentaire